29 juillet 2016Franck Abed

Consultation à 25 euros : des médecins à deux balles !

Franck Abed

2 euros de plus pour une consultation à 25€ chez le médecin désormais : l’État continue à encadrer sévèrement les médecins, faute de les respecter.


2 euros ! Ce n’est pas vraiment ce que réclamaient les médecins, mais leurs syndicats pas plus représentatifs ici qu’ailleurs, ont décidé qu’ils signeraient une nouvelle convention avec la Sécurité sociale, si elle acceptait une augmentation du tarif de la consultation.

Médecins : les enjeux de la consultation à 25€

Ce qui coinçait au départ de cette négociation, c’était surtout l’obéissance financière du médecin à l’Assurance maladie : elle est le payeur, et avec la nouvelle Loi de modernisation de la Santé, elle aura le fin mot sur ce qui se déroule dans le cabinet du médecin. Et puis est venu sur le tapis des discussions le montant des consultations.

Les syndicats de médecins avaient demandé que leur accord avec la Sécurité sociale inclue une revalorisation de leur tarif de consultation. Si les médecins s’accordent à dire que leurs honoraires sont les plus bas d’Europe (et pour cause : c’est l’État qui fixe les prix, les maintenant à un niveau volontairement très bas), leurs syndicats, en revanche, signeront en leur nom une nouvelle convention pour 2 euros. Leurs tarifs seront donc toujours les plus bas d’Europe (la moyenne est à 47 euros, les consultations en Suisse sont tarifées à la minute), mais les représentants syndicaux semblent ravis de ce qu’ils ont obtenu.

La Sécu se faisait un peu tirer l’oreille : elle avait fini par donner son accord pour une augmentation (de 2 euros, donc) mais en deux temps et pas avant 2018. Mais depuis mercredi, victoire : ce sera en une seule fois ! Et à partir de… mai 2017 !

La Sécu, grande gagnante de la renégociation du prix de la consultation médicale

Le jeu du chat et de la souris a été extrêmement payant pour la Sécu et le gouvernement : faire croire à une augmentation en 2 temps pour faire râler les médecins (voire à pas d’augmentation du tout), puis jouer aux grands seigneurs en donnant 2 petits euros finalement en une seule fois. Si cela semble satisfaire les syndicats, il n’en va pas de même pour les médecins. Mais voilà ce qui arrive quand on signe des conventions avec l’État : il est difficile ensuite de venir demander un peu de liberté.

Certains médias essaient de présenter cette augmentation comme une valorisation à la limite de ce que peut supporter le budget de l’Assurance maladie, et font des médecins encore une fois des nantis (à 25 euros la consultation), oubliant que le moindre plombier ne travaillerait pas pour ce prix-là après 10 ans d’études. Ni le moindre coiffeur. Pour des clients aux cheveux normaux, bien entendu.

Source : contrepoints.org